Que se passe-t-il si la technologie ne fait que s’agrandir?

Must Read

Neil Bergquist de Coinme explique l’accès aux kiosques Bitcoin et plus

L'adoption de Bitcoin a atteint des sommets fiévreux dans de nombreuses régions du monde. Dans d'autres, pas...

Les performances de Bitcoin au cours de la dernière décennie ont été impressionnantes… qu’en est-il des 10 prochaines années ?

Bitcoin est non seulement entré dans l'histoire comme la première et la plus grande crypto-monnaie au monde, mais...

El Salvador achète du Bitcoin quand il baisse à nouveau… Voici combien ils ont acheté

Le prix du Bitcoin a chuté de 5%, passant de son plus haut quotidien de 48 234 $...

Amy Webb, futuriste quantitative et fondatrice de la société de prospective stratégique Future Today Institute, pense que le monde peut, en effet, s’aggraver.

Dans son livre le plus récent «Rapport sur les tendances technologiques 2020: les tendances stratégiques qui influenceront les entreprises, le gouvernement, l’éducation, les médias et la société dans l’année à venir», Webb examine les entreprises – et les personnes qui les dirigent – qui feront de l’avenir un utopie ou nouvel enfer.

L’idée principale de Webb est centrée sur la façon dont le G-MAFIA (invective et acronyme de Google, Microsoft, Amazon, Facebook, IBM et Apple) et son homologue chinois dans BAT (Baidu, Alibaba et Tencent) sont de plus en plus imbriqués dans nos vies.

Les innovations numériques – de l’intelligence artificielle aux architectures de paiement – ne sont pas en elles-mêmes dangereuses. Mais les décisions prises aujourd’hui pour servir les intérêts politiques ou des actionnaires, plutôt que le bien public, pourraient déstabiliser notre avenir commun.

Cet article fait partie de la série “Internet 2030” de CoinDesk.

Elle n’est pas la seule à voir une IA dystopique naître de l’éther, ni la seule personne à penser que le G-MAFIA et le BAT exercent une influence démesurée sur la société et la politique. Cependant, malgré les révoltes technologiques et les paralysies réglementaires, elle admet que ces entreprises ne vont nulle part.

CoinDesk a correspondu avec Webb par e-mail. La conversation a été légèrement modifiée et condensée pour plus de clarté.

Que pensez-vous qu’il adviendra du «G-MAFIA» dans une décennie? Vont-ils continuer à consolider leur pouvoir et si oui, qu’arrivera-t-il au reste d’Internet?

Le G-MAFIA continuera à consolider son pouvoir. Même si des mesures antitrust sont adoptées aux États-Unis, et c’est un gros si, il est peu probable que les entreprises acceptent les conclusions des enquêtes et acceptent de se séparer.

La question est donc vraiment de savoir comment évolue le G-MAFIA? Amazon, Google et Apple prennent des mesures audacieuses et décisives dans le domaine des soins de santé. Du bracelet Halo d’Amazon à Apple Fitness + en passant par l’acquisition de Fitbit par Google, les grands acteurs de la technologie travaillent maintenant pour collecter et analyser nos données de santé.

Voir aussi: Zephyr Teachout: Take Back the Economy From Economists

Mais ce ne sont que des appareils que vous portez à votre poignet – qu’en est-il des algorithmes de détection biométrique qui nous exploitent, nous affinent et nous optimisent? Ou le passage aux données et dossiers de santé électroniques? Et l’assurance dans le cas d’Amazon, et les soins ambulatoires dans le cas des cliniques d’employés d’Apple?

Si nous effectuons un zoom arrière, l’entrée des grandes technologies dans les soins de santé n’est qu’un des nombreux domaines dans lesquels nous constatons des changements perturbateurs à un rythme relativement rapide. Microsoft construit l’avenir de l’agriculture intelligente. Comme vous le savez très bien, Facebook travaille sur l’avenir des cryptos et des DLT. IBM est toujours ignoré, mais il fait des progrès importants dans l’architecture d’entreprise ouverte pour l’IA.

Ils sont tous en lice pour CloudShare. La puissance sera consolidée d’une manière qu’il sera difficile de voir si vous ne collectez pas intentionnellement des données et ne travaillez pas pour relier les points entre les produits, les services et les industries. Ils accumulent plus de pouvoir et d’influence que nos gouvernements.

Quels pourraient être les effets culturels ou politiques d’un réseau de plus en plus consolidé et extractif?

Nous parlons beaucoup de confidentialité et les journalistes écrivent certainement beaucoup d’histoires sur le partage de données, la confidentialité et la consolidation dans le secteur de la technologie. Mais en ce qui concerne les consommateurs de tous les jours et les chefs d’entreprise, il ne semble pas que ce soient des questions prioritaires. Nous en ressentirons les effets en cas de litige, de nouvelle politique ou de politique générale adoptée.

Vous écrivez sur les géants technologiques d’Amérique et de Chine en tant que forces compétitives et coopératives. Que pensez-vous qu’il adviendra du «splinternet» – le fossé entre l’Est et l’Ouest s’élargira-t-il?

Malheureusement, avec les mouvements provocateurs de la Chine pour parvenir à la cyber-souveraineté, nous allons voir un splinternet plus profond.

Voir aussi: La Chine vise à être la puissance dominante de la blockchain au monde – avec l’aide de Google, Amazon et Microsoft

Il y a de plus grandes forces en jeu ici. L’initiative chinoise “ Belt and Road ”, qui échange le développement des infrastructures dans les marchés émergents contre de la dette, pourrait conduire les pays de la BRI à être contraints d’utiliser l’Internet chinois plutôt que l’Internet existant, qui, pour être juste, repose sur le transfert de données pour la monétisation.

Des projets tels que Solid de Tim Berners-Lee sont un exemple intéressant d’approches décentralisées émergentes du Web, des applications et de l’utilisation des données. De même, je pense que nous verrons plus de réseaux distribués comme Golem et Morpheus.

Mais il faudra beaucoup de temps aux initiatives Web 3.0 pour passer de la marge au grand public.

Voyez-vous une véritable issue grâce à des technologies distribuées qui peuvent donner aux gens le contrôle de leurs propres données?

Je m’inquiète pour les personnes qui ne mettent jamais à jour leurs mots de passe – faut-il leur confier la gestion des données sensibles? Il y a des questions complexes sur l’hygiène des données, la gouvernance des données, la conformité, les risques. Les solutions technologiques distribuées résolvent certains de nos problèmes, mais pas tous.

Peu de gens comprennent comment les données sont collectées, par qui, dans quel but. Il existe de nombreuses organisations qui proposent une sorte de modèle de «propriété», dans lequel nous «détiendrions» individuellement nos données. Qu’est-ce que ça veut dire?

Je veux que les consommateurs sachent beaucoup mieux quelles données ils génèrent, y compris les émissions numériques qu’ils émettent sans s’en rendre compte. Pensez à toutes les métadonnées générées par nos appareils connectés, aux sons ambiants de nos maisons et bureaux, à nos mouvements et gestes. Toutes ces émissions numériques, ainsi que les informations personnelles collectées maintenant par les applications de traçage des contrats et les systèmes de balayage biométrique – je veux dire, nous nageons dans les données.

Comment pouvons-nous devenir meilleurs pour prédire l’avenir?

En tant que futuriste, je serai la première personne à vous dire que je ne peux pas prédire l’avenir. Le calcul ne fonctionne pas. Si j’ai affaire à une quantité limitée de variables, alors oui, je pourrais peut-être faire une prédiction. La raison pour laquelle nous sommes continuellement surpris est que nous ne pensons tactiquement qu’à ce qui compte en ce moment, ou que nous pensons avec fantaisie à l’avenir plus profond. Le travail acharné consiste à trouver des signaux dans le présent et à modéliser leurs impacts d’ordre suivant à l’aide de données et de cadres rigoureux. Les prédictions sont fragiles. Le but de tout bon futuriste est la préparation.

Voir aussi: Don Tapscott – Un nouveau contrat social pour l’ère numérique

La question est vraiment: comment réduire l’incertitude? Nous devons tous essayer de nous améliorer pour affronter les croyances chères et accepter le chaos et le hasard comme moteurs du changement. En fin de compte, la prospective stratégique ne consiste pas à faire des prédictions. Il s’agit de créer un état de préparation et de savoir quand agir. Cela inclut être prêt pour un événement chaotique soudain, comme une catastrophe naturelle ou une pandémie mondiale. Le meilleur travail de prospective stratégique se traduit par des informations, un alignement interne et une prise de décision plus rapide et basée sur les données. J’aime utiliser une analogie avec le volant. Avec un peu d’efforts poussés et persistants, l’effet est une réduction de la surprise et de l’incertitude.

Je ne crois pas aux événements «Black Swan», qui sont des événements imprévisibles, qui sont une surprise totale et ont de graves conséquences. Rien n’est vraiment instantané. Quand les gens parlent de la pandémie comme d’un événement «Black Swan», ils se trompent. Le virus est apparu, les gouvernements ont fait de mauvais choix, et maintenant nous faisons face aux conséquences. De nombreux modèles prédisaient que nous serions dans cette situation en décembre si des choix judicieux et disciplinés n’étaient pas faits.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Latest News

Neil Bergquist de Coinme explique l’accès aux kiosques Bitcoin et plus

L'adoption de Bitcoin a atteint des sommets fiévreux dans de nombreuses régions du monde. Dans d'autres, pas...

Les performances de Bitcoin au cours de la dernière décennie ont été impressionnantes… qu’en est-il des 10 prochaines années ?

Bitcoin est non seulement entré dans l'histoire comme la première et la plus grande crypto-monnaie au monde, mais est également devenu l'invention financière...

El Salvador achète du Bitcoin quand il baisse à nouveau… Voici combien ils ont acheté

Le prix du Bitcoin a chuté de 5%, passant de son plus haut quotidien de 48 234 $ à son plus bas quotidien...

Le Trésor américain cible les pièces stables dans la dernière évaluation des risques réglementaires

Avec la pression réglementaire croissante aux États-Unis, les décideurs politiques placent les pièces stables en tête de leurs agendas. selon La source Les responsables...

La valeur des fonds déposés dans un contrat Ethereum 2.0 dépasse 25 milliards de dollars en ETH

La communauté Ethereum ne s'inquiète pas de la récente baisse du deuxième plus grand crypto-actif au monde. Les dernières données de la plate-forme Etherscan...
- Advertisement -

More Articles Like This