Votre portefeuille en 2030 sera plein d’argent gratuit

Must Read

Quelques heures avant la cotation de CoinBase à la bourse du Nasdaq … Voici la chose la plus importante que vous devez savoir

Il va sans dire que le point culminant de cette semaine est la cotation directe des actions QueenBase...

La société “Nvidia” vise un chiffre d’affaires de 150 millions de dollars grâce au nouveau processeur minier Ethereum

Nvidia a annoncé hier, lundi 12 avril, qu'elle prévoit et estime générer 150 millions de dollars de chiffre...

Bitcoin et Ethereum atteignent des sommets sans précédent avant l’inscription à Coinbase (COIN)

Coinbase (COIN) devrait être coté au Nasdaq demain, le 14 avrilBitcoin et Ethereum ont atteint des valeurs record...

Il y a dix ans, l’humanité était aux prises avec une crise générationnelle nommée COVID-19. À la suite de la pandémie et de ses retombées cataclysmiques, des changements sismiques se sont produits et une source d’idées a éclaté.

Les faiblesses de notre société mises à nu, les gens étaient libres de penser autrement le contrat social. Des conversations autour de la fonction de la monnaie et du contrôle de sa frappe ont commencé, déclenchées par l’impression monétaire sans précédent provoquée par la pandémie.

Yoni Assia est le fondateur et PDG d’eToro, le plus grand réseau d’investissement social au monde, et le fondateur de GoodDollar.org, une organisation à but non lucratif permettant de générer un revenu de base via les technologies blockchain. Cet article fait partie d’Internet 2030, une série explorant l’avenir de la technologie et de l’économie numérique.

Les gens ont commencé à poser des questions. Si une urgence internationale pouvait motiver les gouvernements à allumer les machines d’impression, d’où vient l’argent? S’il est si simple de donner de l’argent, pourquoi ne va-t-il pas directement aux gens? Pourquoi les gens ont-ils payé des impôts en premier lieu? Et pourquoi les banques profitaient-elles de la réduction des devises avant de transférer les frais d’intérêt aux plébéiens?

Ce qui a commencé comme un murmure d’inquiétude s’est transformé en un crescendo de mécontentement: pourquoi ces institutions devraient-elles dicter comment l’argent est émis et à qui profite sa distribution de retombées? Alors que les ondes de choc économiques précipitaient des catastrophes humanitaires à travers le monde, la corruption systémique a été douloureusement exposée, plaçant en faveur de nouvelles idées audacieuses. Comment l’argent pourrait-il être plus juste, transparent et gratuit?

Voir aussi: DeFi atteint le revenu de base universel avec un projet récemment lancé d’eToro

Revenu de base universel

Dix ans plus tard, l’argent est gratuit. La dernière décennie a été marquée par de profonds changements et l’innovation numérique. Non, nous ne vivons pas tous dans le luxe – les roues de l’industrie continuent de tourner, il reste du travail à faire, les gens cherchent encore un emploi. Cependant, tout comme Internet a rendu l’information gratuite, la technologie a permis de rendre l’argent plus librement disponible et à l’abri des intérêts particuliers.

Il y a plus de deux décennies, Bitcoin a introduit la notion de monnaie numérique sans autorisation qui dépasse la compétence des banques centrales et des États-nations. C’est l’antithèse d’un système hérité monolithique dont l’intégrité s’érode depuis des siècles. En 2030, non gouvernemental, l’argent sur Internet est devenu la norme. Une pléthore de devises et d’actifs numériques a imprégné le courant dominant et est devenue la monnaie de facto du monde.

Les gens du monde entier détiennent des portefeuilles numériques qui prennent en charge diverses monnaies virtuelles – bitcoin, jetons de protocole, pièces de monnaie stables à ancrage fiduciaire, monnaies numériques de banque centrale (CBDC) – dans notre avenir multi-devises. L’argent n’est plus monolithique; différentes devises répondent à des besoins et des cas d’utilisation différents.

Les propriétés de règlement instantané de Cash existent dans le domaine numérique et la concurrence a permis de réduire les frais et les barrières dans le monde entier. De plus, la nature immuable et vérifiable de la blockchain signifie que les CBDC modernes sont des mises à niveau majeures de la norme fiat d’autrefois. Les gens achètent des biens et des services, économisent et investissent via leurs portefeuilles numériques, se déplaçant de manière transparente entre les monnaies numériques dans le «back-end», l’expérience de la blockchain finalement obscurcie.

En libérant de l’argent, nous avons réparé la démocratie et nous nous rapprochons d’un monde dont le système financier est plus libre, accessible et fondamentalement équitable.

Les gouvernements et les institutions financières ont reconnu qu’ils ne peuvent ignorer l’innovation financière et doivent adopter la monnaie numérique pour être compétitifs. En fait, une grande partie de la valeur et de l’innovation au cours de la dernière décennie est venue de pays désireux d’expérimenter en fusionnant les meilleurs éléments de financement centralisé et décentralisé, ce qui se traduit par des systèmes entièrement numériques qui créent un meilleur accès au système financier.

Le changement n’était pas une option, c’était une nécessité: les économies conventionnelles de «retombées» perpétuaient les inégalités, limitaient la prospérité et ne récompensaient que ceux qui possédaient des capitaux.

Même avant le chômage de masse et les troubles sociaux induits par les coronavirus, les vastes changements sur le marché du travail et l’élargissement des inégalités ont obligé les autorités à examiner de près les initiatives de revenu de base. Lentement mais sûrement, les gouvernements ont réalisé que la grande majorité des citoyens n’avaient pas assez d’argent sur leurs comptes pour passer le mois, empêchant la croissance économique pour tous. Les jours de la cabale des banques centrales mondiales étaient comptés.

Les programmes de congé et «l’argent des hélicoptères» ont cimenté le concept de revenu de base dans l’esprit de beaucoup, qui ont commencé à demander aux cartels gouvernementaux de rompre avec les modèles économiques keynésiens dépassés et de mieux servir les citoyens auxquels ils étaient, après tout, responsables.

Voir aussi: Frances Coppola – Comment les banques centrales pourraient utiliser l’argent numérique pour fournir un revenu de base universel

Capitalisme centré sur l’humain

En 2030, le pouvoir monétaire s’est déplacé vers l’individu. La vulgarisation de la monnaie numérique a accompagné de nouvelles avancées en matière de souveraineté numérique et d’identité numérique. Là où dans le passé les pays se sont développés en livrant des conflits, ils se disputent désormais l’attention et la loyauté humaines. Lorsque la nature et la propriété de l’argent changent, il en va de même pour les structures d’incitation et les modèles commerciaux.

Les technologies Web 3.0 associées à une monnaie saine ont progressivement modifié les structures d’incitation dans des services populaires tels que Google et Facebook, les plates-formes payant désormais les gens pour les utiliser. C’était une notion impensable il y a 10 ans, lorsque les géants de la technologie suivaient chacun de nos mouvements et actions et créaient des entreprises de plusieurs milliards de dollars grâce à la publicité basée sur les données.

Comme les gouvernements, les géants de la technologie se sont alignés. Nous ne sommes plus les produits, nous sommes les clients.

À quoi ressemble l’avenir de l’argent

L’avenir de l’argent – c’est-à-dire l’argent que nous utilisons en 2030 – est inscrit de manière indélébile sur la chaîne et distribué à l’échelle mondiale. La libre circulation de l’argent n’est plus une chimère, c’est une réalité. Dix ans, ce n’est pas long, mais il est déjà difficile de croire que nous avons autrefois fait confiance aux jardins clos des banques centrales pour contrôler les flux d’argent. Nous pensons avec naïveté que nous nous attendions autrefois à ce que les élites puissantes et les kleptocrates gèrent l’argent et réduisent les inégalités.

Au fur et à mesure que la source de notre argent est devenue beaucoup plus distribuée, que la transparence de l’émission, de l’allocation et de l’utilisation est devenue la norme, que les mondes physique et numérique se sont intégrés de plus en plus et que le dépassement gouvernemental a été vérifié, notre système financier pôle d’innovation. L’argent circule vers les personnes à partir de sources multiples, y compris les gouvernements, les entreprises et les organisations autonomes décentralisées de personnes et de communautés. Il renforce l’esprit d’entreprise monétaire, stimulant la croissance et les opportunités financières.

En brisant le monopole de l’argent, de nouveaux systèmes d’incitation et l’esprit d’entreprise se sont développés, en particulier dans les pays en développement. En libérant de l’argent, nous avons réparé la démocratie et nous nous rapprochons d’un monde dont le système financier est plus libre, accessible et fondamentalement équitable. Une nouvelle ère de l’illumination a commencé, et la contemplation des jours et des décennies qui s’étendent de manière alléchante devant nous n’inspire plus la crainte. Cela inspire l’espoir.

Voir aussi: Jonathan Beller – How We Short Capitalism – And Finance the Revolution

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Latest News

Quelques heures avant la cotation de CoinBase à la bourse du Nasdaq … Voici la chose la plus importante que vous devez savoir

Il va sans dire que le point culminant de cette semaine est la cotation directe des actions QueenBase...

La société “Nvidia” vise un chiffre d’affaires de 150 millions de dollars grâce au nouveau processeur minier Ethereum

Nvidia a annoncé hier, lundi 12 avril, qu'elle prévoit et estime générer 150 millions de dollars de chiffre d'affaires au premier trimestre 2022,...

Bitcoin et Ethereum atteignent des sommets sans précédent avant l’inscription à Coinbase (COIN)

Coinbase (COIN) devrait être coté au Nasdaq demain, le 14 avrilBitcoin et Ethereum ont atteint des valeurs record de 63657 $ et 2294...

Le PDG de Kraken met en garde contre d’éventuelles réglementations cryptographiques aux États-Unis

La croissance explosive de l'arène du bitcoin et du secteur de la crypto-monnaie dans son ensemble a attiré l'attention des régulateurs mondiaux. M. Jesse...

Le patron de Celsius prédit que Bitcoin finira l’année à environ 100000 $

Le directeur général de Celsius Network a prédit que Bitcoin atteindra 100000 dollars avant l'année prochaine. Alex Mashinsky, PDG de la société de...
- Advertisement -

More Articles Like This