La France déclare la guerre à l’anonymat cryptographique et cite le “ terrorisme ” dans le mandat KYC

Must Read

Analyse : Pourquoi ce cycle Bitcoin sera quelque peu différent des précédents !

Avec une capitalisation boursière d'environ 670 milliards de dollars, Bitcoin se négocie dans une fourchette de prix moyenne...

Tron (TRX) franchit une nouvelle étape avec 5,26 millions d’utilisateurs actifs quotidiens

Les utilisateurs actifs quotidiens de Tron ont atteint un nouveau record de 5,26 millionsDans le même temps, le...

La communauté Internet Computer (ICP) contrôle désormais 60% de son pouvoir de vote

Internet Computer (ICP) est entre les mains de la communauté qui contrôle 60% des droits de vote du...

Le ministère français des Finances a dévoilé mercredi les exigences de connaissance du client concernant toutes les sociétés de crypto-monnaie opérant et desservant le pays, une décision qui pourrait à terme priver l’espace crypto français de tout semblant d’anonymat.

Tous les fournisseurs de services d’actifs virtuels doivent immédiatement commencer à vérifier l’identité de leurs clients, vérifier les «bénéficiaires effectifs» et interdire les comptes crypto anonymes, selon le communiqué du ministre des Finances Bruno Le Maire.

Il a qualifié cette action d’étape nécessaire dans la lutte de la France contre le terrorisme. Le communiqué de presse invoquait une cellule terroriste qui s’est apparemment financée avec la crypto jusqu’à son démantèlement en septembre 2019. «Il faut drainer l’euro de tous les canaux de financement du terrorisme», a déclaré Le Maire dans un tweet.

Les nouvelles exigences massives en matière de KYC semblent être la première volée de la France dans une perspective plus large contre l’anonymat dans la crypto. Le ministère des Finances a déclaré qu’il préparait également de «nouvelles dispositions réglementaires» pour accélérer les «solutions d’identification numérique» pour les transactions cryptographiques.

«Cette demande, qui émane des acteurs de l’écosystème, va permettre de lutter contre l’anonymat des transactions sur les actifs numériques tout en facilitant l’identification des utilisateurs», a précisé le ministère.

Le bloc a d’abord annoncé mardi les plans KYC de la France.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Latest News

Analyse : Pourquoi ce cycle Bitcoin sera quelque peu différent des précédents !

Avec une capitalisation boursière d'environ 670 milliards de dollars, Bitcoin se négocie dans une fourchette de prix moyenne...

Tron (TRX) franchit une nouvelle étape avec 5,26 millions d’utilisateurs actifs quotidiens

Les utilisateurs actifs quotidiens de Tron ont atteint un nouveau record de 5,26 millionsDans le même temps, le nombre total de transactions quotidiennes...

La communauté Internet Computer (ICP) contrôle désormais 60% de son pouvoir de vote

Internet Computer (ICP) est entre les mains de la communauté qui contrôle 60% des droits de vote du réseauLa Fondation DFINITY et l'Internet...

Approbation majoritaire de la mise à niveau de Taproot pour Bitcoin… Pourquoi cette mise à niveau est-elle importante pour le réseau Bitcoin ?

La mise à niveau Bitcoin "Taproot" a été entièrement votée par plus de 90,38% au moment de la rédaction de cet article. Plus de...

Un dentiste fait face à des poursuites judiciaires pour avoir opéré trois fraudes cryptographiques

La Securities and Exchange Commission (SEC) américaine a annoncé vendredi avoir inculpé Edgar M. Ragble de Boca Raton, en Floride, et deux autres...
- Advertisement -

More Articles Like This