Ripple demande à la cour de sceller des documents sensibles dans l’affaire de la SEC.

Retourner à toutes les actualités

Ripple demande à la cour de sceller des documents sensibles dans l’affaire de la SEC #

AltcoinsSEC

Par Jakub Lazurek

14 mai 2024 (il y a 9 jours)

À lire Pourquoi le Bitcoin et les actions liées aux cryptos ont-ils connu une ascension fulgurante ou une chute vertigineuse au cours du premier semestre 2024 ? Découvrez les raisons inattendues qui vont vous surprendre !

Lecture de 3 min

Partager :

À lire Pourquoi suivre une formation en cryptomonnaie ?

Ripple Labs demande à la cour de sceller des documents sensibles dans l’affaire de la SEC pour protéger ses données financières et sa position concurrentielle de toute divulgation publique. #

Le 13 mai 2024, Ripple Labs a demandé au tribunal du district sud de New York de sceller plusieurs documents liés à la demande de jugement et de remèdes de la SEC. Ces « matériaux de remèdes » contiennent des données financières sensibles, notamment des états financiers audités, des revenus et des dépenses.

À lire Le prix du Bitcoin atteint soudainement plus de 60 000 $ après une tentative d’assassinat de Trump qui propulse ses chances de victoire à un niveau record : Quel est le lien avec le Bitcoin ?

L’avocat de Ripple, Andrew J. Ceresney de Debevoise & Plimpton LLP, a détaillé les raisons de la demande dans une lettre adressée à la juge Analisa Torres. Il a argumenté que la divulgation publique nuirait à la position concurrentielle de Ripple en exposant des informations détaillées sur sa situation financière, ses plans d’entreprise, ses flux de revenus et ses structures de dépenses à ses concurrents et à ses clients.

Protection des informations financières confidentielles : Ripple insiste sur l’importance de garder confidentiels ses états financiers audités et les documents qui y sont liés. Ceresney soutient que la divulgation de ces documents non publics nuirait considérablement aux intérêts commerciaux et à la position concurrentielle de Ripple. Les documents contiennent des indicateurs financiers cruciaux pour maintenir la position de Ripple sur le marché.

Maintien du pouvoir de négociation : Ripple vise à protéger les détails de ses conditions financières avec des partenaires tiers. Révéler les termes de ventes de XRP pourrait compromettre son avantage concurrentiel et son pouvoir de négociation futur. La motion explique que la divulgation de ces termes pourrait nuire à la position de négociation de Ripple avec des partenaires futurs et permettre aux concurrents d’ajuster leurs stratégies pour être plus efficaces.

Assurer la confidentialité des non-parties : Ripple cherche à cacher l’identité des investisseurs, des clients et des partenaires commerciaux de XRP. La société soutient que ces identités sont sans importance pour le dossier et pourraient être détournées si elles étaient divulguées. La motion indique que la protection de ces identités prime sur le droit d’accès du public, car leur divulgation présente des risques inutiles pour les individus et les entités concernés.

À lire Quelles sont les dernières tendances en matière de cryptomonnaie en France ?

L’équipe juridique de Ripple signale que la SEC ne s’est pas opposée à plusieurs des demandes de scellage, ce qui pourrait favoriser leur motion. La motion cite des affaires antérieures où des demandes similaires ont été accordées, ce qui laisse présager un précédent solide. L’avocat pro-XRP Bill Morgan a commenté : « Une entreprise a tout à fait le droit de protéger des informations commercialement sensibles. Le besoin de Ripple de sceller des informations sur les remises découle de la preuve de la SEC et de son argument faible selon lequel les investisseurs institutionnels sophistiqués subissent un préjudice pécuniaire. »

En cherchant à sceller les « matériaux de remèdes », Ripple vise à sauvegarder son avantage concurrentiel et à protéger des informations commerciales sensibles. Empêcher la divulgation de données financières détaillées et de plans d’entreprise aide Ripple à maintenir sa position sur le marché et à sécuriser les négociations futures.

La demande de Ripple de sceller des documents dans l’affaire de la SEC souligne la nécessité de protéger des informations financières et commerciales sensibles dans les litiges judiciaires. La décision de la cour pourrait établir un précédent pour le traitement des cas similaires à l’avenir, en équilibrant l’accès du public et les stratégies commerciales propriétaires. Alors que l’affaire progresse, le résultat sera scruté de près pour ses implications sur Ripple et l’industrie de la crypto-monnaie dans son ensemble.

À lire Qu’est-ce que la banque de cryptomonnaie ?

Source : Coin Paprika

CryptoMarkeTop est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :