Comment cette nouvelle règle anti-évasion fiscale oblige-t-elle les sociétés de crypto à rapporter des informations sur leurs transactions à l’IRS ?

L’introduction:
Depuis peu, une nouvelle règle anti-évasion fiscale est en place pour les sociétés de cryptomonnaie, les obligeant à rapporter des informations détaillées sur leurs transactions à l’IRS. Cette mesure vise à assurer une plus grande transparence et à lutter contre toute forme de fraude fiscale dans le domaine des cryptomonnaies.

Implication des nouvelles règlementations fiscales pour les courtiers en cryptomonnaies #

découvrez comment la nouvelle règle anti-évasion fiscale impacte les sociétés de crypto et les oblige à rapporter leurs transactions à l'irs.

Avec la mise en vigueur prévue pour 2026, les courtiers en cryptomonnaies seront dorénavant tenus de divulguer les détails des transactions de leurs utilisateurs à l’Internal Revenue Service (IRS). Cette mesure réglementaire cherche à renforcer la transparence et à combattre l’évasion fiscale souvent associée aux transactions numériques opaques.

Détails des exigences de déclaration #

découvrez comment cette nouvelle règle anti-évasion fiscale impacte les sociétés de crypto et les oblige à rapporter leurs transactions à l'irs.

Au cœur de cette réglementation, les échanges de cryptomonnaies et les processeurs de paiements, tels que Coinbase, devront soumettre des informations précises concernant les ventes et échanges réalisés par les utilisateurs. Ces informations incluent mais ne se limitent pas à l’identité des parties impliquées, le volume des transactions, ainsi que le type et la valeur des actifs échangés au moment de la transaction.

À lire Les Français sont-ils tous des fraudeurs en crypto ? Découvrez la contre-attaque de Bercy !

Conséquences pour les acteurs du marché des cryptomonnaies #

découvrez comment la nouvelle règle anti-évasion fiscale contraint les sociétés de crypto à fournir des informations sur leurs transactions à l'irs et ses implications.

Les opérateurs de plateformes d’échange de cryptomonnaies devront adapter leurs systèmes pour être en conformité avec ces nouvelles exigences. Ils seront obligés de déployer des technologies avancées pour le suivi des transactions en temps réel et l’association de toutes les opérations à des identifiants fiscaux. Par ailleurs, cette mesure législative ne s’applique pas aux échanges décentralisés qui favorisent les transactions de pair à pair sans intermédiaires.

Gains anticipés pour le gouvernement fédéral #

La mise en place de ces exigences de déclaration par les courtiers en cryptomonnaies est projetée pour générer environ 28 milliards de dollars de recettes fiscales. Ce montant substantiel reflète l’importance attribuée par l’administration fiscale à une meilleure conformité dans ce secteur en pleine expansion.

En résumé, la régulation accrue du marché des cryptomonnaies via des exigences de reporting détaillées sera un outil crucial pour lutter contre l’évasion fiscale tout en apportant un cadre plus structuré pour les transactions en monnaies numériques.

@manonaubryfr

Le PSG, meilleurs en évasion fiscale qu’en ligue des champions 👍 Merci Gérald ! #TeamOM ♬ son original – Manon Aubry

CryptoMarkeTop est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :